Machines anachroniques harmoniques : un Temps de la Conscience de Jean-Charles de Oliveira

Jean-Charles de Oliveira – Berder 2018

Machines anachroniques harmoniques: un Temps de la Conscience

INTRODUCTION

Aux quatre coins du monde, les archéologues découvrent des objets qui échappent à l’analyse scientifique contemporaine. Ces machines technologiques anachroniques, « hors contexte », ou « oopart » (pour « Out Of Place ARTefact »), en total décalage avec les savoirs scientifiques de leur époque et lieu de fabrication, témoignent d’une science ancienne et puissante en encodant des principes naturels éternels. Objets matériels ou constructions non physiques de l’esprit, elles utilisent les principes immuables du cosmos et en décrivent les lois.

Au cours de cet exposé, nous voyagerons entre terre et ciel afin de montrer combien la science des hommes fut grande par le passé, et combien le potentiel humain se situe au-delà de tout ce que nous pouvons conceptualiser aujourd’hui dans un état habituel de conscience. Nous verrons que nombre d’anciennes civilisations souvent considérées comme primitives ou archaïques avaient elles-mêmes atteint ou hérité de connaissances et de savoir-faire qui défient notre science moderne, aussi pointue soit-elle.

Nous évoquerons certaines des troublantes coïncidences numériques qui existent entre la terre, la lune et le soleil, ainsi que les relations géométriques de base que l’on peut mettre en évidence au sein du système solaire. Cet ordre fantastique et inexplicable semble miraculeusement associé à la physique du son ; C’est donc la musique des sphères chère à Pythagore que nous introduirons ici. Les relations entre la Mathématique, la Géométrie sacrée et fractale, les vibrations du temps, les Arts, et les grandes traditions religio-hermético-kabbalistiques que nous allons évoquer, décrivent le fonctionnement d’une fabuleuse machine cosmique à l’intérieur de laquelle l’homme se trouve être un rouage essentiel. Nous tenterons alors de décrypter les grandes lois et principes qui régissent l’incommensurabilité des nombres associés à l’espace, au temps et à la conscience qui les fait naître. L’ultime perfection cyclo cosmique de cette unité absolue repose sur une architecture basée sur les grandes constantes quasi mystiques telles que pi et surtout le ratio Phi, le célèbre nombre d’or, dont nous montrerons la puissance et l’importance tant il régit, ordonne et relie aussi bien « ce qui est en haut » que « ce qui est en bas ».

sous la forme d’une symphonie en six mouvements, nous vous proposons un voyage à travers le temps et l’espace qui vous emmènera dans un monde encore invisible.

… Voir la suite dans Compte-Rendu de Berder 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s